Décourager les garimpeiros - ANACONDA Guyane

Par : Michel HUET | Durée : 6min 36sec | Postée : Il y a 2 ans | Chaîne : Ruée vers l'OR - Guyane
Partager | Exporter | 77 vues
L’engagement de l’Etat face à l’orpaillage clandestin
 
En janvier 2013 le site de « Dorlin » puis en avril 2013 le site de « Grande Usine» ont été repris par la mission « Harpie ». Depuis ils sont occupés par l ‘armée et la gendarmerie en attendant l’installation d’un opérateur minier légal. Le site « Eau Claire » harcelé est quasi paralysé.
 
Les principes de la reconquête réalisés par l’Etat pour rendre aux opérateurs miniers de Guyane les sites spoliés par les garimpeiros commencent à produire ses fruits. La pression menée sur les réseaux d’approvisionnement en vivres et matériels, les missions de destructions d’infrastructures d’exploitations et l’affaissement du cours de l’or épuisent les têtes de réseaux, jusque dans leurs racines brésiliennes et désormais surinamiennes.